Rencontres et visites nocturnes

- Aperçues trois paires d'yeux jaunes à moins de soixante mètres de "l'enclos".
- Jérôme et Erika
- Aperçus deux yeux verts fluorescents proches du Paillaret.
- Benoît et Corentin
- Une bonne soixantaine de paires d'yeux verts et ronds en contrebas.

Werner Herzog, Conquête de l'inutile

San Francisco, 16.6.79
Dans la maison de Coppola, sur Broadway. Dehors, un vent
terrible agite les buissons de lauriers. Les voiliers de la baie
sont couchés, totalement à l'oblique : les vagues sont tran-
chantes et agitées. Le phare d'Alcatraz émet ses signaux au
loin en ce jour d'une clarté vive. Aucun de mes amis n'est
là. C'est difficile de se rapprocher de cette tâche, ce lourd
fardeau de rêves. Seuls les livres m'apportent un peu de
réconfort (...)

Los Angeles, 19-20.6.79
L'étage des chefs de la 20th Century Fox. Il semblerait
qu'il n'y ait eu aucun contact entre Gaumont, les Français,
et la Fox. Pour eux il allait en outre de soi qu'on traînerait
une maquette de plastique sur un décors de colline, dans
un jardin botanique du coin peut-être, ou pourquoi pas
à San Diego, où on trouve des serres restituant de "bonnes"
conditions tropicales : j'ai alors demandé ce qu'étaient de
mauvaises conditions tropicales, puis ajouté qu'il était inu-
tile de discuter : il faut un vrai bateau à vapeur gravissant
une vraie montagne, non par amour du réalisme, mais par
refus du style "opérette". Après quoi les politesses que
nous avons échangées se sont recouvertes d'une fine couche
de givre (...)